Cheryl Mcintosh Jamaican, 1961

Inspirée par des leaders noirs emblématiques et d'éminents activistes culturels et politiques, informée par des photographies anciennes et l'œuvre d'auteurs d'origine africaine, la peinture de McIntosh affronte les questions d'identité. La traite transatlantique des esclaves (le "middle passage") et de ses ancêtres inconnus, l'apartheid, la pratique extrajudiciaire du lynchage aux États-Unis, le désespoir et la désolation sont quelques-uns des thèmes qui nourrisent sa pratique.

Née à Kingston (Jamaïque) en 1961, Cheryl McIntosh est diplômée de l'université des arts et des sciences sociales Alanus d'Alfter (Allemagne).  Elle vit et travaille à Bonn (Allemagne).

Sa carrière d'enseignante et de spécialiste de la planification et de la gestion du développement a conduit McIntosh en Afrique où elle a passé une quinzaine d'années. Sur la terre de ses ancêtres, elle s'est sentie poussée à s'interroger sur les troubles physiques, émotionnels et psychologiques des peuples d'origine africaine et les conséquences de la traite négrière. Ce voyage intérieur a trouvé son canal d'expression dans l'art.