Alun Be Sénégalais, 1981

Dans les images qu’il capte, l’artiste parvient à saisir à la fois, la beauté et les contrastes de ses sujets. A travers son objectif, il extrait toute la complexité des êtres qu’il photographie, quelque part entre la joie, la peine, la poésie et la fragilité du monde qui l’entoure… 

Originaire de Dakar, la ville qui l’a vu naître en 1981  Alun Be est un artiste au parcours atypique et aux multiples talents. Obstiné de nature, l’homme est un autodidacte curieux et imaginatif, dont la vie et le travail s’affichent comme un refus assumé du conformisme, de l’indifférence et du renoncement.

Sur son chemin de vie, Alun Be quitte l’Afrique et le cocon familial à l’adolescence, pour les Etats-Unis. Il y poursuivra ses études au Collège, puis à l’Université. Son fort penchant pour l’expression artistique pousse le jeune homme à se lancer dans des études d’Architecture à l’Université de Miami. Il y décrochera un double Majeur en Architecture et Art.

Diplôme en poche, il part en voyage pendant un an en Asie (Japon, Cambodge, Thaïlande, Taiwan) et en Amérique Latine. À son retour, cette expérience l’emmène à allier sa passion pour l’art à son métier d’Architecte. Il complète un M.A. en Architecture à l’Académie des Arts de San Francisco, où il développera la traduction de ses idées artistiques en concepts architecturaux.

Un accident de voiture viendra suspendre la vie d’Alun Be durant de longs mois. Lire devient alors, son seul exutoire… son unique lien avec le monde extérieur. À travers les histoires qu’il parcourt, il finit par intégrer la notion de responsabilité à son mode de fonctionnement : « tout ce qui nous arrive dans la vie, émane de nous de façon consciente ou inconsciente ». Un véritable déclic… cette prise de conscience finit par le pousser vers la photographie comme moyen de guérir ses blessures intérieures en saisissant celles des autres, mais  aussi la contradiction du monde qui l’entoure.