Claudie Dimbeng Ivoirienne, 1968

Claudie Titty Dimbeng (Dimbeng) est une artiste ivoirienne née en 1968. Elle a vécu en Allemagne, en Côte d'Ivoire et en Autriche avant de s'installer à Paris, où elle a étudié le design d'intérieur à l'École supérieure des arts modernes, de 1987 à 1991.
Dimbeng est à l'origine du "Relief artistique mixte" qui s'inspire du Vohou-vohou, un courant artistique ivoirien des années 70 aux revendications esthétiques et idéologiques, basé sur la déclaration d'identité et l'importance de la culture d'origine. Vohou-vohou préconise l'utilisation de matières premières locales et de matériaux de récupération tels que le tapa, la toile de jute, le raphia et les pigments naturels. Dimbeng combine cette technique avec le Sfumato, une technique de la Renaissance qui consiste à superposer plusieurs couches de peinture pour donner l'illusion du relief et de la profondeur.
Aussi bien abstrait que figuratif, le "Mixed Art Relief" est un art largement symbolique. Il exalte le lien entre l'artiste et sa terre d'origine, d'adoption ou de passage. Le mélange des cultures donne lieu à une nouvelle identité.
L'œuvre de Dimbeng est volontiers féminine, voire féministe dans sa démarche. Entre autres sujets, l'artiste aborde la naissance et le gynécée. Elle a créé la polémique avec certaines des œuvres qu'elle a exposées en 2012 à l'Unesco ; représentant les femmes et leur sexe. 


Sa première exposition a eu lieu à la Galerie Lorizon à Paris en 2002. Depuis lors, ses œuvres ont été exposées en Afrique, aux EAU et en Europe : au musée du quai Branly en 2011, au siège de l'Unesco (où elle a représenté la Côte d'Ivore en 2012), à la galerie Arts Pluriels à Abidjan (2013) et au musée Kino Kino en Norvège (2015). 

 

Dimbeng vit et travaille à Paris.